L’huile d’olive extra vierge offre des avantages nutritionnels, sanitaires et culinaires significatifs par rapport aux autres huiles végétales (huiles de graines) et même aux autres catégories d’huiles d’olive. Selon les conclusions de la conférence 4E sur l’huile d’olive, l’huile de noyau et l’huile de graines, l’huile d’olive extra vierge est la meilleure huile d’olive en raison de ses caractéristiques organoleptiques, de sa stabilité et de sa composition chimique. De plus, elle est la seule huile végétale qui peut être consommée directement à l’état brut, dès sa sortie du moulin.

Les caractéristiques uniques de l’huile d’olive extra vierge sont si précieuses qu’elles justifient un soin particulier dans son emballage et son stockage. Les étiquettes des bouteilles recommandent généralement de la conserver à l’écart de la lumière et des sources de chaleur. En effet, les changements de température brusques et l’exposition à la lumière sont des ennemis redoutables de l’huile d’olive extra vierge, réduisant considérablement sa durée de conservation. La température idéale pour la conserver est de 15 à 18 degrés Celsius, bien qu’elle puisse maintenir ses propriétés jusqu’à 25 degrés, surtout si elle est de haute qualité et riche en polyphénols. Il est crucial d’éviter les changements brusques de température, comme le placement à proximité de la cuisine.

La lumière, même à travers des bouteilles sombres, pénètre et dégrade l’huile lorsqu’elle est exposée au soleil ou aux lampes. Il est donc recommandé de stocker la bouteille dans un endroit sombre, comme un placard, après utilisation.

Cependant, cela ne suffit pas. L’oxydation est un autre facteur qui limite la qualité et la durée de conservation de l’huile d’olive extra vierge. L’oxygène dans l’espace entre l’huile et le bouchon, ainsi que l’oxygène présent dans l’huile au moment de l’embouteillage, contribuent à ce processus d’oxydation, rendant l’huile rancie et impropre à la consommation.

Une étude américaine publiée par Teatro Naturale a évalué l’effet d’un vide limité d’oxygène dans des récipients transparents et sombres à différentes températures de stockage (10 °C et 28 °C) sur la qualité et la durée de conservation de l’huile d’olive extra vierge. Quatre concentrations d’oxygène (2, 5, 10 et 21 %) dans l’espace entre la bouteille et le bouchon ont été testées. Les paramètres de qualité ont été déterminés après 3, 6, 9 et 12 mois de stockage, incluant les acides gras libres, l’indice de peroxyde, les coefficients d’absorption K270 et K230, les polyphénols totaux, la teneur en chlorophylle, l’indice de stabilité oxydative et la couleur.

Les résultats ont montré que des niveaux réduits d’oxygène (2 et 5 %) augmentaient considérablement la durée de conservation de l’huile stockée à 10°C, tandis qu’à 28°C, la durée de conservation était plus courte.

Ces résultats suggèrent qu’il est crucial de minimiser l’oxygène sous vide dans les emballages d’huile d’olive extra vierge. Pour une conservation optimale à domicile, il est préférable de choisir des petits conditionnements (250 ml) si vous consommez peu d’huile, car cela réduit le temps durant lequel l’huile est exposée à l’oxygène.

De plus, pour ceux qui achètent des bidons de 3 ou 5 litres, il est recommandé de transférer l’huile dans des bouteilles propres et hermétiques après ouverture, afin de minimiser l’exposition à l’oxygène. Cela permet de préserver la fraîcheur et le goût de l’huile d’olive extra vierge plus longtemps.

source: olivenews.gr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *